FRANCE HORIZON :

Actualité

[Semaine de l’intégration] – Interview d’Emmeric, bénéficiaire du programme AGIR dans le Nord

À l’occasion de la semaine de l’intégration, découvrez l’interview d’Emmeric, bénéficiaire du programme AGIR 59 que met en œuvre les équipes de France Horizon dans le Nord.

Arrivé en France en juin 2021, c'est en février 2023 qu’Emmeric, au regard de sa situation, obtient le statut de réfugié.  Son témoignage, axé sur son parcours, permet de mieux comprendre les enjeux de l’intégration en France. 

Le Programme AGIR ?  
Mis en place depuis 2022 par l’Etat et cofinancé par l’Union Européenne, le programme d’Accompagnement global et individualisé des réfugiés (AGIR) est progressivement mis en œuvre dans chaque département afin de :

  •  soutenir l’intégration des personnes, bénéficiaires d’une protection internationale, vers l’emploi et le logement ;
  • faciliter la coordination de l’ensemble des acteurs locaux impliqués dans le processus d’intégration.

> Peux-tu te présenter en quelques mots ?


Bonjour, je m’appelle Emmeric j’ai 31 ans et je suis de nationalité béninoise. Je suis arrivé en France depuis juin 2021. Au regard de ma situation, j’ai eu le statut de réfugié depuis février 2023.

Actuellement je recherche un contrat de professionnalisation pour faire un BAC+3 administrateur systèmes réseaux.

 

> Quel est ton parcours scolaire ?


J’ai eu un bac scientifique, j’ai une licence en comptabilité. Suite à ça, j’ai travaillé pendant 5 ans dans mon pays avec un peu d’entreprenariat sur le côté.

En arrivant ici, je me suis rendu compte que ce n’était pas le même type de comptabilité que j’ai pu faire chez moi alors je me suis réorienté vers un secteur plus global, au niveau de l’informatique.

Pour cela, j’ai fait une formation en deux ans à l’IUT de Lille, que j’ai validée. Et là je veux poursuivre sur un bac+3 dans ce domaine.

Je me suis rapproché d’une structure sur le campus qui s’occupe des étudiants demandeurs d’asile et réfugiés. Ils m’ont aidé à m’inscrire par dérogation et j’ai ensuite pu commencer ma formation. 

 

> En quoi consiste ton accompagnement ?


Lorsque j’ai fait ma demande d’asile, j’ai été suivi par Coallia. Dès lors que j’ai eu le statut de réfugié, j’ai intégré le programme AGIR en lien avec France Horizon.

J’ai intégré le programme en avril 2023. On m’a proposé le programme quand je faisais ma formation d’intégration et je ne regrette pas du tout. Ça m’a beaucoup apporté sur mes recherches. 

Grâce au programme AGIR, j’ai eu un logement. J’ai des dossiers à la préfecture qui sont suivis et un interlocuteur qui est disponible et présent pour moi. 

 

 

> Dans quel état d’esprit tu te situes aujourd’hui ?


J’ai beaucoup d’espoir, j’ai des projets.

J’essaie de les mener pas à pas, je sais qu’avec le temps tout va se mettre en place. 

J’ai beaucoup perdu, mais je me dis que maintenant, je vais tout faire pour reconstruire ce qui a été détruit dans ma vie.

J’ai la chance d’être suivie et d’avoir des personnes qui m’écoutent et m’aident dans mes démarches, je sais que je vais pouvoir aller de l’avant. C’est ma motivation. Je suis confiant, tout est positif.

 

> Comment s’est passé ta recherche d’emploi ?


A l’origine, je cherche un contrat de professionnalisation pour réaliser pour mon bac+3. Seulement, j’ai un peu de mal à trouver.

Ounsri, le travailleur social qui s’occupe de mon accompagnement, m’a orienté vers une conseillère qui a pris en charge mon dossier. Pour ne pas perdre de temps, j’ai décidé de chercher un contrat en intérim. Je ne voulais pas me mettre dans un contrat difficile à rompre, comme ça dès que je trouve mon contrat pro, je peux m’y mettre directement.

 

> Arrives-tu à subvenir à tes besoins de manière autonome ?


Je suis dans un deux pièces, je l’ai eu grâce à l’intermédiation locative. Je suis bien dedans, j’ai toutes les commodités. Le loyer est raisonnable, j’ai les APL et avec mon salaire actuel j’arrive à joindre les deux bouts, j’ai pas de difficultés sur le plan financier.

 

> Comment ça a été de vivre en France ?


Tout se passe bien pour moi maintenant en France.

La difficulté, c’était quand je n’avais pas encore eu le statut de réfugiés. On a pas le droit de travailler, on est vraiment limités dans nos mouvements malheureusement. Mais depuis que j’ai ce statut, je suis beaucoup plus autonome. Ça me permet de travailler, j’ai les soins adaptés, je peux me déplacer comme je le souhaite.

Avec le statut, c’est beaucoup plus facile.

Quand on est demandeurs d’asile, c’est compliqué, parce qu’on doit se contenter de peu de moyens. C’est pas évident.

Et avec le soutien et l’apport du programme agir, les choses se mettent en place beaucoup plus vite. Je pense que d’ici quelques années, j’aurais toute la stabilité que je souhaite.

 

 

> Quels sont tes projets d’avenir ?


Finir tout d’abord ma licence, pour ensuite travailler dans le domaine de l’administration des systèmes réseaux. Mieux m’établir. Et si possible, formuler une demande de naturalisation.

Je suis entrepreneur dans l’âme, d’ici 2/3 ans, je me vois créer une entreprise. Essayer de travailler dans mon domaine.

Je sais qu’il faut passer par le monde salarial afin de comprendre les codes, pour mieux s’intégrer. Et avec cette base, j’aimerais pouvoir démarrer mon activité, desceller les ficelles du métier. C’est le rêve que j’ai. 

 

> Es-tu satisfait de ton accompagnement ?


Je sais que je peux compter sur Ounsri. Il m’accompagne à toutes les étapes importantes de mon parcours d’intégration. 

Il est même venu plusieurs fois me voir dans l’entreprise où je faisais mon stage. Il est disponible, dès que j’ai besoin d’une info je lui envoie un message. 

Même au niveau académique, il me suit.

Je dis merci pour leurs efforts, à tous. Je suis vraiment reconnaissant envers tout ce qu’ils m’apportent. Et je veux essayer de bien faire les choses pour être un bon exemple et les rendre fier de mon parcours.

 

> Un mot de fin ?


Avec cet accompagnement avec les équipes de France Horizon, le programme AGIR, c’est toujours moi qui reçois.

J’aimerais à mon tour pouvoir donner, montrer aux autres qu’ils peuvent faire confiance pour ensuite bien se sentir. 

 

ACTUALITÉS

1000008367
Une famille à la rue, c'est une famille de trop sans abri : France Horizon se mobilise dans le cadre du grand froid
En cette période de grand froid, France Horizon était présente sur les ondes de France Inter et sur BFM...
1
Y'a d'la fête dans nos EHPAD !
C'est une fin d'année festive pour les résidents, leurs proches et les équipes des 8 EHPAD et de la Résidence...
LOI ASILE ET IMMIGRATION - article bannière site
Vote de la loi Immigration : France Horizon réaffirme sa position et s’associe aux communiqués de la FAS et du CAU
Le Parlement a voté ce 19 décembre une loi qui porte atteinte aux droits fondamentaux et aux principes...
bannière fh VF
Projet de LOI ASILE ET IMMIGRATION : Dans l’intérêt de l’humain, des territoires et du pays, la raison doit reprendre ses droits
Le Projet de Loi Asile et Immigration, actuellement examiné en Commission des lois, sera débattu à compter...
ITW HAROUNA COUV
[QUE DEVIENNENT-ILS] - Interview d'Harouna, bénéficiaire de l'accompagnent du CHRS Horizon jeunes
Découvrez le parcours d'un bénéficiaire du CHRS Horizon jeunes de France Horizon Ile-de-France. La série...
banner proche orient rapatriement
France Horizon mobilisée auprès des Français rapatriés du Proche-Orient
Comme c'est habituellement le cas lors d'opérations de rapatriements d'urgence, France Horizon est mandatée...