FRANCE HORIZON :

Actualité

L’accueil des St-Martinois

25/10/17. Accueillis le 13 octobre au Domaine des Trois Châteaux, 151 Saint-Martinois rapatriés par l’Etat y résident provisoirement dans l’attente d’un relogement pérenne. Hébergement, scolarité, vie collective, équipes… retour sur les premiers jours de l’installation.
 

Le Domaine des Trois châteaux : un ancien internat scolaire

Internat scolaire de 170 lits jusqu’au mois de juin 2017, le Domaine des Trois Châteaux – situé dans un cadre naturel apaisant – se compose de 3 sites séparés d’une centaine de mètre et disposant chacun de chambres, d’une cuisine, d’un réfectoire, de salles communes et de sanitaires.

 

« En tant qu’ancien internat, le lieu est bien adapté à l’accueil collectif de 150 personnes. D’autant plus que près des deux tiers d’entre elles sont des enfants et adolescents, au même titre que le public vivant sur ce site jusqu’en juin. Pour autant, au regard des différentes compositions familiales, il a fallu effectuer dans l’urgence différents aménagements afin de permettre à un maximum de familles de disposer d’une chambre pour elles seules, et préserver ainsi leur intimité. » indique une coordinatrice sociale intervenant sur le site.
 

Scolarité : Rentrée des classes !

Sous l’impulsion du ministère de l’Education nationale et de l’Académie de l’Oise, la totalité des enfants accueillis ont pu faire leur rentrée le lundi 16 octobre.

« C’est d’ailleurs la raison première pour laquelle les Saint-Martinois rapatriés ont été regroupés sur ce site par les autorités en attendant un logement stable. Si chaque famille était dispersée, leur scolarisation aurait pris beaucoup plus de temps et aurait engendré une multiplication des interlocuteurs à mobiliser. » indique M. Neffati, Directeur général de France Horizon.

 

Les plus jeunes ont intégré une classe de maternelle et deux classes de primaire situées sur le site même des hébergements. Les collégiens et lycéens sont quant à eux scolarisés à Lamorlaye (3 km) et Chantilly (7 km). « Des bus dédiés ont été mobilisés par les autorités locales. Ces bus récupèrent et déposent les jeunes directement sur le site d’hébergement et devant les sites scolaires », indique une éducatrice spécialisée de France Horizon.

L’association Solidarité Coye s’est également investie en récoltant de nombreux dons et en aidant à la préparation des classes avant que celles-ci n’ouvrent leurs portes. France Horizon, par l’intermédiaire de son personnel francilien, a de son côté acheté et fourni aux enfants les équipements scolaires manquants (sacs, cahiers, stylos…).
 

 

LES Repas : entre nécessité et particularité

Afin de faciliter l’organisation logistique, l’équipe éducatrice de France Horizon a décidé de faire préparer les repas à l’extérieur du site. Livrés 3 fois par jour, ils sont ensuite servis dans les réfectoires de chacun des 3 sites.

« Après quelques jours de rodage, en raison notamment de la dispersion des réfectoires sur 3 sites différents, nous avons déterminé des horaires à respecter et un règlement global du réfectoire a été diffusé auprès des familles afin de prévenir tout comportement portant atteinte à la vie en communauté. A chaque repas, un ou plusieurs résidents donnent par ailleurs un coup de main à notre équipe pour le service. Cela permet à chacun d’être impliqué et responsabilisé ! » indique une coordinatrice sociale intervenant sur le site.

 

Et les saveurs choisies ? « Nous avons d’abord opté pour des menus classiques. Mais de nombreuses personnes ont en effet du mal à s’acclimater à nos saveurs locales. Nous avons donc revu notre carte avec notre fournisseur afin de trouver des saveurs antillaises et, autant que possible, en importer. Pour autant, leur acheminement prend forcément un peu de temps et l’adaptation concrète des menus se fera dans les semaines à venir. »

L’investissement des équipes de France Horizon : après L’EFFORT logistique de l’installation, place aux diagnostics sociaux et au travail social

« Nous sommes sur le pont depuis l’arrivée des premiers rapatriés mi-septembre. Nous nous en sommes d’abord occupés dans des hôtels en région avant de les accueillir dans ce lieu réquisitionné par l’Etat. Aidé de l’association Solidarité Coye et d’anciens salariés de l’internat scolaire, nous avons aussi rapidement que possible préparé les lieux pour l’arrivée des 151 personnes le 13 octobre. Une véritable course contre-la-montre » souffle une des deux responsables d’établissements de France Horizon mobilisées auprès des sinistrés.

« Et une fois leur installation réalisée, il a fallu peu à peu adapter notre organisation pour chaque moment du quotidien ; repas, laverie… Les choses anodines pour 3 personnes demandent une organisation et une logistique particulière pour 151. Surtout lorsqu’il y a eu à peine 3 jours pour mobiliser nos équipes et organiser tout cela. Mais grâce à l’engagement total de nos équipes qui n’ont pas compté leurs heures, nous avons maintenant une vie collective qui tourne sur le site et la logistique du quotidien s’est adaptée aux besoins de tous. Désormais, nous pouvons maintenant nous concentrer sur le travail de diagnostic des situations sociales et des besoins en relogement de chaque famille afin de les faire remonter aux autorités. »

Quid du déracinement et des interactions culturelles ?

C’est un aspect important à prendre en compte. En plus du traumatisme vécu à l’occasion du passage de l’ouragan, ces personnes font face depuis plus d’un mois à un environnement différent à tout point de vue.

« Le climat est plus froid, les saveurs culinaires sont inhabituelles, les grands espaces qu’offrent l’océan ne sont plus à porter de main, familles et amis ne sont plus à proximité et l’avenir ne leur offre pas encore de nouvelles certitudes… » indique Mme G, l’une des responsables du site.

« Il va falloir qu’ils s’habituent progressivement à toutes les nouveautés auxquelles ils font et feront face. Nos équipes feront leur maximum pour les accompagner mais cela n’ira pas sans inquiétudes et moments de déprime. Quelque part, il s’agit pour eux de faire le deuil de toute une vie passée, d’une situation perdue. Et comme tout processus de deuil, différentes émotions vives et peu agréables surgissent et surgiront pendant encore quelques temps… D’autant plus qu’au traumatisme et au déracinement s’ajoutent, pour certains d’entre eux, des situations sociales et personnelles initialement déjà très précaires. Un travail de longue haleine est donc en train de s’amorcer mais nous restons positifs !

L’orientation prochaine des premières familles dans des logements pérennes en région sera une nouvelle étape importante de franchie ! »

 

Plus d’informations prochainement !

 

ACTUALITÉS

Capture d’écran 2024-06-18 175859
JMR : Retour sur l'évacuation de personnes déplacées du Kosovo vers la France, par Hubert Valade
Alors que la Journée mondiale des réfugiés se tiendra le 20 juin prochain, nous vous proposons la lecture...
Bannière Juin 2024 v2
Pour la solidarité et l’inclusion de toutes et tous, contre le rejet de l'autre et la division
Le 9 juin dernier, le Président de la République a annoncé sa décision de dissoudre l’Assemblée nationale,...
Vector,Teamwork,Stacking,Putting,Hands,Together,For,Success
Journée pédagogique des crèches : sous le signe de la gestion du stress et de l’accès à la culture
Depuis 2020, les crèches de France Horizon se retrouvent chaque année à l’occasion d’une Journée pédagogique...
IMG-20240423-WA0000
Le projet « Houblon » : une initiative solidaire pour une insertion professionnelle réussie
Le projet « Houblon », né en 2022 d’un partenariat avec un agriculteur, joue désormais un rôle essentiel...
prés Jordi photo site
Dans les coulisses du projet TRAMES
Lancé en octobre 2023, TRAMES est un projet mené en collaboration avec les associations France Horizon...
Série documentaire EHPAD
La série mini-documentaire de France Horizon : à la rencontre de nos métiers et de nos publics
Ces 18 derniers mois, la documentariste Caroline Lelièvre est partie à la rencontre de professionnel.le.s...